Le yin et le yang

Si le Soleil est yang, la lune est yin.

D’une manière générale et simplifiée, le yin symbolise plutôt la réceptivité, l’élément féminin, le sombre, le caché, le doux et l’humide. Le yang est dynamique, masculin, lumineux, dur et sec. Pour qu’un corps connaisse santé et bonheur, yin et yang doivent s’équilibrer en permanence. Un excès de l’un ou de l’autre provoque la maladie.

Mannequin pédagogique japonais qui figure le corps humain et ses principaux méridiens.

Mannequin pédagogique japonais qui figure le corps humain et ses principaux méridiens (Charmet-Musée d’Histoire de la médecine).

C’est le déséquilibre de l’énergie qui est exprimé par les symptômes physiques ou mentaux, tantôt dans son côté yang, tantôt dans son aspect yin. Mais il s’agit toujours de la même maladie.

Cette notion de principe générateur unique différencie la manière même d’aborder la maladie qu’ont les Orientaux et les Occidentaux. Pour certains médecins, chinois ou européens, il est d’ailleurs quasi impossible de traduire correctement les mots chinois dans les langues occidentales. D’où la difficulté d’exporter et d’expérimenter avec succès une thérapeutique aussi subtile que l’acupuncture.

Source : acoeuretacris.centerblog.net