Les points d’acupuncture

Sur chaque méridien, on trouve un nombre variable de jue (points d’acupuncture), qui sont les lieux d’entrée et de sortie de l’énergie vitale, le qi. En stimulant ces points avec des aiguilles, on obtient un certain effet sur l’organe qui correspond au méridien.

Aujourd’hui, on compte près de deux mille points. La tendance moderne tend plutôt à une diminution de ces points. Les points classiques, connus de tous les acupuncteurs, figurent sur des planches anatomiques ou des figurines de conception très ancienne.

Pour plus de facilité, les acupuncteurs les désignent par des numéros : « vésicule, 1 », « foie, 4 », etc. Leurs noms chinois étaient plus poétiques et précisaient leur fonction : « flux soulagé », « affaire difficile » ou « grand éliminateur ». Ces points peuvent curieusement être placés relativement loin de l’organe à traiter : par exemple, on peut soigner le foie en stimulant un point placé dans la cheville…

Source : acoeuretacris.centerblog.net